logo

  • Bienvenido !-image

Bienvenido !

Bonjour !
Je suis Sōhei.
(futur) calligraphe,
et membre du collectif W.A.Y.L.A?
Bonne visite !

- BLOG & ACTUS -
- TRAVAUX -

« BLACK LEADER » PROJECT (PART1)

Je sais que la sortie du tout nouvel opus de la saga… Pardon… de NOTRE saga préférée, n’en finit plus d’agiter toutes les plus éminentes sphères,
afin de statuer si l’épisode VII de Star Wars  » Le Réveil de la Force », a réussi son pari de nous faire rêver de nouveau, ou bien si c’est une sombre merde marketing dont on attendait pas grand chose de plus de la part de Disney.

Moi-même, je me suis pas mal frité avec quelques amis à ce sujet (avec grand plaisir !).
Sans jeter de l’huile sur le feu, personnellement, le pari est réussi.
J’ai replongé dedans tout de suite !
Quand bien même, le côté remake à moitié assumé rend la chose assez grossière,
j’ai sacrément pris mon pied !
Bien plus que pour les épisodes I, II et III, qui ne m’ont transporté qu’a moitié (seul l’épisode III sortait à peu près son épingle du jeu, par son aspect tragique).

Enfin bref, plus j’en apprends sur la calligraphie, plus je trouve de la joie à en mettre partout, pour tout et rien.
Alors autant vous dire que mêler Star Wars et la calligraphie, c’est un gros morceau de chocolat au lait avec des petites noisettes dedans !
D’autant que, comme beaucoup de mes confrères, j’ai toujours voulu éditer mes propres design de T-shirt.

Alors voici, autant que dans la trilogie originelle, j’ai toujours été super fan des vaisseaux spatiaux, et notamment des X-wing de l’Alliance Rebelle.
Les nouveaux T-70 de la Résistance (quand je vous parlais de « grossièreté », en voila une belle) se rapprochant des concept arts originaux de Ralph Mc Quarrie, m’ont carrément emballé.

Ralph-McQuarrie-illustrate

x-wing-concept-art

J’ai beaucoup apprécie le personnage de Poe Dameron A.K.A « Black Leader » de son nom de chef d’escadrille, dans le film.
Bien que son rôle soit assez secondaire dans l’épisode VII, j’espère que celui prendra de la profondeur dans les épisodes suivants.

Toutes les conditions sont donc réunies pour me lancer dans un nouveau projet calli-graphique nous fendre d’un beau T-shirt « Black Leader » !
Ici, le premier essai réalisé sur Illustrator.sohei_black_leader_projectJe pense que cela mériterait de revenir un peu à la main, et explorer d’autres compositions.
Mais l’Esprit du truc est là.

Suite au prochain épisode !

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

« LIFE AFTER DEATH STAR » (Mixtape)

D’un côté, prenez l’un des rappeurs les plus mythiques de l’histoire du Hip-Hop,
et de l’autre, prenez la B.O de l’une des sagas les plus mythiques de l’histoire du cinéma.
Entre les deux, l’Otaku Gang avec les beatmakers Richie Branson et Solar Slim.

Qui nous servent un petit cocktail musical de génie, « LIFE AFTER DEATH STAR » : reprendre les titres phares de Biggie Smalls (ou Notorious BIG pour les intimes), sur des instrumentaux issus de la B.O de star wars.

Je ne sais pas vous, mais moi perso j’ai rêvé de ce genre de truc.
Et ça marche !!!

Je pourrais vous dire de vous jeter sur certains tracks, mais je vous fais un plus grand cadeau,
je vous laisse la surprise de la découverte.

Puisqu’il est encore temps, que la Force soit avec vous pour cette année 2016,
et puisse cette mixtape vous garder du côté obscur !

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

« CALLIGRAFFI » A LA MANUFACTURE 111 (en détails)

Ci-dessous le communiqué de presse de la Manufacture 111.

« Pour sa seconde exposition, la Manufacture 111 se lance un nouveau défi de taille : réunir quatre artistes d’horizons et de cultures différents autour de l’art de la calligraphie. Certains viennent des beaux-arts, d’autres du street-art, mais tous jonglent avec les traditions et les codes établis. »

4 ARTISTES RÉUNIS : NOUREDDINE CHATER – THE BLIND – LARBI CHERKAOUI – SOEMONE

« Réunis en résidence par la Manufacture 111, ils ont eu carte blanche pour s’approprier et investir la galerie d’exposition en faisant dialoguer leur vision du lettrage, leur culture et leur approche de la calligraphie.

Ils ont créé in situ des œuvres inédites collaboratives en travaillant ensemble et en mêlant leur savoir-faire et leurs inspirations. L’objectif de l’exposition Calligraffi : montrer le lien fort qui existe entre la calligraphie et le graffiti, ce dernier n’étant qu’une simple évolution de la calligraphie traditionnelle. Une exposition pleine de création, de découverte, de rencontre et d’interculturalisme : une exposition à l’image de la Manufacture 111… »

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

DECOUVREZ SOEMONE

A l’occasion de l’exposition « Calligraffi » à la Manufacture 111, j’ai eu le plaisir de voir que l’artiste SOEMONE y participait.
Je suis donc passé faire un petit tour sur son blog, et j’avais oublié à quel point j’adore son travail !

Soemone

Soemone

Soemone

Je vous invite donc à en faire de même, sur son BLOG TUMBLR, ou à le suivre sur son compte FACEBOOK et INSTAGRAM.

Vous ne pourrez pas le rater !!

Enjoy !

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

STRAIGHT PRACTICE

Comme vous avez pu le constater,
– et si ce n’est pas le cas, pas d’inquiétude, ça va venir –
Vous verrez le mot Calligraphie un peu partout sur ce site.
Moi-même, je me présente comme un peintre calligraphe.

Et pourtant, si peu de choses encore à partager :/

Et bien c’est tout simplement parce que cette discipline, nécessite un temps d’apprentissage très long.
Comme pour la musique, quiconque veut devenir un bon musicien, doit connaître ses gammes.
En calligraphie, c’est la même chose.

Alors je fais des gammes, et des gammes, et des gammes, encore et encore…

sohei-straight-practice2

D’une manière générale, je ne suis pas très prolifique, car je passe énormément de temps à réfléchir. Trop même, d’ailleurs !

Alors je prends un réel plaisir juste à remplir inlassablement mes carnets de lignes et de lettres. C’est simple, ça se passe de réflexions métaphysique interminables, il n’y a rien d’autre à faire qu’à pratiquer.

On ne demande pas aux plantes de pousser plus vite,
elles prennent le temps dont elles ont besoin pour arriver à maturité.

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

PANGRAMMES

J’adore les pangrammes !
pan signifiant tout et grammes signifiant signes.
C’est donc une phrase, généralement courte et pourvue d’un sens plus ou moins cohérent contenant tout les signes de l’alphabet.

Si vous-même, vous pratiquez la calligraphie, utiliser les pangrammes s’avère être une très bon entraînement
puisque la phrase contient toutes les lettres de l’alphabet. Mais cela peut être aussi un bon exercice pour les ecrivains,
les graphistes, les poètes et toutes les personnes qui manipulent d’une manière ou d’une autre les lettres.

Le pangramme le plus répandu en français est

« Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume. »

Si vous regardez, vous verrez que la phrase contient toutes les lettres de l’alphabet !
Néanmoins à force d’écrire et d’écrire et d’écrire éternellement la même phrase, on se lasse.
Je me suis donc demandé s’il existait d’autres pangrammes.

Et en farfouillant sur le net, je suis tombé sur ce site : PANGRAM.ME
Un site dédié aux pangrammes où vous pourrez trouver tout un florilège de pangrammes, drôle, incohérent, poétique…
Finalement, c’est presque un jeu surréaliste. Vous pourrez même composer les vôtres !

Ca m’a donné l’idée de faire une petite série en calligraphie à base de pangrammes.

Et ci-dessous, une petite sélection de ceux que j’ai trouvé vraiment drôle !

 

Voyez ma bru qui dit gâcher en paix de jolies figues dans son wokAscide

N’hésitez pas à mettre les vôtres dans les commentaires !

 

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

VINCENT ABADIE HAFEZ (ZEPHA) SUR PINTEREST

Pour ceux qui ne le connaissent pas, je ne saurais que trop vous conseiller de jeter un oeil au travail de Vincent Abadie Hafez alias ZEPHA.

rosa-de-los-vientos-mural-tres-culturas-by-zepha

Artiste issu du milieu du graffiti, il a fait évolué son travail vers une calligraphie personnelle
très inspirée par les formes que l’on trouve dans la calligraphie arabe.
Artiste à géométrie variable, il est autant à l’aise avec les lettres que dans l’abstraction calligraphique,
et aussi bien sur toile que sur des façades d’immeubles.
Très actif, il enchaîne les projets et franchement, à chaque fois c’est la gifle assurée !

De loin, c’est un des artistes qui m’inspire et me motive le plus, dans ce que je fais.

Vous pouvez suivre ses pérégrinations sur sa page Facebook et plus récemment, il vient de mettre une partie de son travail sur Pinterest.
Une bonne occasion de connaître ou redécouvrir son travail facilement, en un seul et même endroit !

Merci ZEPHA !

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

LA PEINTURE FANTÔME

sohei-serie-bushidoJ’adore cette peinture.
Je crois que même encore aujourd’hui, c’est certainement une des peintures
dont je suis le plus satisfait : les couleurs, la composition, l’élan, le souffle, tout y est.

D’une manière générale, je suis content de ce que je fais,
mais je n’ai pas refais un truc comme ça depuis.

Quel dommage qu’elle n’existe plus qu’en photo…
Et oui, je ne l’ai jamais retrouvée.

Je l’ai peint alors que j’étais inscrit dans un atelier en commun sur Paris.
Malheureusement, je n’ai pas pu récupérer mes affaires avant la fermeture estivale.
Si bien que j’ai dû patienter jusqu’à la réouverture de rentrée.

Mais après deux mois de travaux de réhabilitation dans les locaux…
Plus de peinture…. Nulle part…
Ni dans les rouleaux, ni dans les cartons, ni dans les armoires de séchage….

Même les gérant s’y sont mis ! On est allé au fond des caves du sous-sol,  dans les combles,
dans des endroits improbables et impossible du bâtiment ( vous savez quand vous cherchez vos clés,
et que vous allez même cherchez dans le placard des toilettes, au cas où ! )

Bref, c’est certainement un de mes meilleures pièces,
et elle s’est évaporé dans la nature. Quelle ironie…
Essayer de la repeindre serait totalement dérisoire.

Mais je me dis parfois, qu’elle est peut-être toujours là-bas.
Cachée je ne sais où, attendant un hasard improbable que quelqu’un
mette la main dessus…

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

QUELQUES LIVRES ESSENTIELS SUR LA CALLIGRAPHIE LATINE

Sur un sujet aussi abondamment évoqué à travers le temps que la calligraphie,
vous en trouverez pour tout les goûts à tout les prix, de toutes les tailles.

Pour ce qui est des livres d’initiation, je pense qu’ils se valent à peu près tous.
Néanmoins si vous êtes complètement débutant, mais que vous voulez avoir un bon aperçu de la calligraphie, j’ai trouvé que cet ouvrage-ci offrait une bonne source d’informations autant pratiques que théoriques.

Et pour ceux qui ont une vraie motivation de persévérer dans cette voie,
voici 3 ouvrages indispensables, assez couteux, il faut bien l’avouer, mais franchement avec ça, vous êtes tranquille !

S’il y en a un seul à acheter c’est celui-ci, faites vous gagner du temps et de l’argent, tout ce qu’il y a, à savoir sur la calligraphie latine est dans ce bouquin.
Technique, précis, abondamment documenté, Claude Mediavilla fait livre.
Vraiment, il n’y a qu’un calligraphe en chair et en os qui peut supplanter ce bouquin.

Autre très bon ouvrage qui présente le travail du Calligraphe John stevens. Un livre abondamment illustré et qui montre la variété et la haute technique
de l’artiste. Il n’ y a pas de contenu didactique, c’est plus un livre d’inspiration.

Avec les deux précédent ouvrages, j’ajouterais celui-ci, parce que je suis un grand fan de Luca Barcellona, et parce que c’est une calligraphe actuel
avec un travail assez récent, mais définitivement, c’est la rock star de la calligraphie comptemporaine. Un très bon livre d’inspiration.

Évidemment ceci est une liste tout à fait suggestive, il y a beaucoup d’autres ouvrages de qualité.
Mais avec ces trois livres, vous avez de la matière pour un bon moment.

Et vous, quels sont vos livres de références sur la calligraphie Latine ?
Quelles sont vos sources d’inspiration pour votre pratique ?

N’hésitez pas à partager vos sources dans les commentaires !

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

SESSION (Feat. Wouane)

Dernière session en date, avec mon street partner Wouane !

Une nouvelle phase que j’avais commencé à travailler à la brosse,
et que je voulais tester à la bombe.

Ce qui est drôle en fait, c’est que j’ai décidé de tester cette phase plus ou moins par paresse :
Comme je fais beaucoup de truc calligraphiques, la logique voudrait que j’utilise
aussi les brosses et des outils biseautés sur murs.
Mais qui dit brosses, dit, pots de peinture, bassines, bouteilles d’eau, chiffons…
et franchement se trimballer tout ce barda quand on peint dehors, c’est loin d’être commode.

Mais pour en avoir déjà discuté avec mon compère, arrivera bien un moment
où il faudra que je me motive à le faire…
Il faudra que j’y réfléchisse…

Enfin donc, plutôt que de me trimballer tout un arsenal, j’ai décidé de tester ça
à la bombe.

Wouane, m’a d’ailleurs emboité le pas, et finalement s’est mis sur la compo.
Durant cette session il a d’ailleurs gagné son titre de « Wouane aux Mains d’Argent », les bombes de chromes c’est pas des filles faciles poto 🙂 !

Au final, à la bombe, la phase rends pas mal pour un premier jet.
je regrette de ne pas avoir ajouté un peu de Handstyle comme je le fais
sur toile ou sur papier, mais cela risquait de rentre le truc illisible. Next time !

Un bon début, à creuser…

Et pour finir, un gros Big up à compère, pour me traîner – grand froussard que je suis –
à aller peindre dehors.

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

RÉANIMATION

Cet article risque d’être long.

Long, car j’ai beaucoup de choses à raconter.
Et il m’est difficile de faire tenir tout ça dans un seul article
(Mais je vous rassure, ça ne sera pas le cas tout le temps !).

Par quoi commencer…
Et bien par le titre par exemple !

Cet article s’appelle réanimation car en fait,
Je ne commence pas quelque chose de nouveau,
je ne fais que reprendre quelque chose là où je l’ai laissé.

En effet, j’animais déjà le blog d’Art of Sohei aux alentours de 2007 jusqu’à 2009
(je ne me souviens plus très bien) sur la défunte plateforme VOX.

6 ans… J’ai l’impression qu’une vie est passée…
Il faut dire que la trentaine est une période où beaucoup de choses changent
et ou beaucoup de choses sont remises en questions.

Où ce que l’on tenait pour vrai, s’avère en fait être illusoire (violons).

(Si il y a des moins de trente ans dans la salle, oubliez ce que vous venez de lire
et profitez, vous le saurez bien assez tôt !)

Enfin bref, je reviens d’un séjour à New-York.
Et j’en reviens stimulé créativement, avec l’esprit aéré, et les idées fraîches.
Disposé à reprendre mon travail d’artiste avec un regard neuf.

Ça fait un bon moment que mon site était en chantier.
j’ai laissé le temps au temps comme on dit.

Je ne voulais pas faire un énième portfolio,
où mon travail ne serait qu’un interminable chapelet de projets.
Je voulais montrer la chose comme elle est en réalité, comme je la vois :
c’est-à-dire un tout.

C’est un grand truc que de réaliser que les œuvres (les miennes en tout cas)
ne sont en réalité que peut-être……. Allez…… à peine 30% du travail d’artiste.
Il y a tout les à-côtés : les influences, les expériences, les rencontres, les erreurs….

C’est finalement ça, que j’ai de nouveau envie de partager à travers ce blog.

Ce site, en vrai, c’est mon « Dojo« 

Et aussi, éviter le piège (car c’en est un, j’y reviendrais un jour, dans un autre article)
du : « j’montre rien, en attendant j’vais trouver une phase de ouf qui va me faire exploser ! »

Non. Ça ne se passe pas comme ça.

J’ai déjà envie de partager mon boulot, alors je vais le partager « pendant »
que je trouve des phases !

Finalement, y’a plein de choses à raconter avant les œuvres.
Et vous avez bien du bol, car au point où j’en suis, le meilleur est encore à venir,
bande de petits veinards !

Maintenant que les teenagers me vouvoient respectueusement,
j’ai appris quelques trucs, que je peux désormais transmettre.

Mais ça, si vous voulez le savoir, il faudra suivre mes articles !

Allez, en piste !! Souhaitez-moi bonne chance !!!

 

Voir les commentaires(0)

Fermer l'article

Julien a.k.a Sōhei à 32 ans. Graphiste professionnel, il vit près de Paris, dans le Val de Marne.
Suivant initialement des études universitaires en Langues Etrangères Appliquées, il intègrera en 2003 une classe préparatoire en Arts Appliqués.

Au cours de cette année, il assiste à une conférence du calligraphe HASSAN MASSOUDY dont le travail le marquera profondément.

Il commence alors à porter un intérêt particulier pour la calligraphie arabe et entre progressivement dans un vaste champs d'exploration, insoupçonné jusque là.

Cette même année, il rencontre sur les bancs de l'école son ami et futur partenaire ATMOUK. Jusqu'en en 2008, Sōhei et Atmouk, collaboreront régulièrement, en expérimentant diverses pratiques créatives mélangeant le graphisme, la peinture abstraite, le graffiti, le design…

En 2006, il obtient son diplôme en Communication Visuelle et fonde parallèlement avec son ami le collectif W.A.Y.L.A?

En 2008, Sōhei part habiter en Espagne et restera un an et demi dans la ville de Saragosse. Il y renouera ses liens avec la culture Hip-Hop, par le biais de la scène locale très active dans la ville, en matière de musique et de graffiti. Expérience dont il ressortira enrichi.

En 2009, il revient en France et s'initiera à la pratique du Kendo (l'escrime japonaise) conséquence logique de son affection particulière pour la philosophie du BUSHIDO. Il fut très influencé par des ouvrages comme HAGAKURE ou ZEN & ARTS MARTIAUX de Taisen Deshimaru.

Parallèlement, il s'implique au sein de W.A.Y.L.A? et décidera de suspendre sa pratique du Kendo pour se focaliser sur les projets du collectif.

En 2011, Le collectif W.A.Y.L.A? participe à la seconde édition des URBAN ARTS AWARDS de la fondation ARTAQ et sort lauréat dans la catégorie "IN SITU".

Cette même année, il sera publié dans l'ouvrage L'ART SE RUE des EDITIONS H'ARTPON, Ainsi que le collectif dans son ensemble.

De 2011 à 2014, il s'investira pleinement dans les projets du collectif, qui reçoit de plus en plus de propositions de projets, notamment pour la GALERIE AGNÈS B ou L'HÔTEL DE VILLE DE PARIS et plus récemment pour le WEATHER WINTER FESTIVAL.

Durant toutes ces années, Sōhei expérimentera beaucoup, en cherchant sa Voie. Essayant tant bien que mal de canaliser sa curiosité pour des choses très diverses, pour lesquelles certaines personnes dédient leur vie entière.

Il continue cependant de garder un oeil sur la calligraphie, pratiquant en autodidacte. Il lit régulièrement des recueils de HAÏKUS, et s'intéresse de très près au TAG et au style d'écriture qui s'y apparente : le HANDSTYLE GRAFFITI où il trouve une échappatoire bienvenue à la pesante discipline qu'implique la pratique de la calligraphie. Il y trouvera un formidable champs d'expérimentation calligraphique.

En 2015, Il aspire désormais à se focaliser sur sa production individuelle et en particulier sur la pratique de la calligraphie latine. Il suit depuis peu l'enseignement du calligraphe GUY MOCQUET.

Comme il le dit lui-même : il pratique l'Art comme il pratiquait le Kendo : à la fois une pratique spirituelle, un loisir et sport de compétition.

Sōhei, ne peint pas avec de la peinture il peint avec du "KI" : l'énergie vitale. C'est cette énergie vitale, en lien direct avec l'Univers, qu'il cherche à fixer, par un travail introspectif basé sur la répétition et le perfectionnement du Geste et par la recherche de la sérénité intérieure. Sorte de Graal ultime pour lui, le grand angoissé.

Aujourd'hui, Il continue son cheminement entre son activité professionnelle, son collectif et sa pratique individuelle. Espérant un jour reprendre la pratique des arts martiaux, pièce fondamentale de l'édifice qu'il construit un peu chaque jour. Une pierre après l'autre...sohei triangle rouge

  • -image
  • -image
  • -image
  • -image
  • -image
  • -image

Collectif W.A.Y.L.A?


sohei-wayla-bouton

W.A.YL.A? (acronyme de "What Are You Looking At ?") est un collectif créatif et expérimental composé de quatre artistes. Quatre bonhommes au caractère et à la sensibilité bien trempée : ATM, JIVÉ, SOHEI (c’est moi ça !) et WOUANE.

Le but de notre groupe est d’expérimenter, mélanger, fusionner. C’est un espace de partage et de discussion où chacun apporte son

univers, pour créer une grande mixture plastique : peinture abstraite, graffiti, calligraphie, graphisme, typographie, installations… Tout peut y passer !

C’est cette curiosité et cette remise en question permanente qui donne au groupe sont énergie, sa fraîcheur et son savoir-faire.sohei-triangle-vert

Contact